Porte sud du géant, Bedoin s'étend sur 6300 hectares de forêt sur le Ventoux, ce qui classe le village parmi les plus grandes communes de France. Il est aussi le versant le plus difficile. A partir de Saint-Estève, aucune possibilité de souffler, sauf sur 200 m avant le Chalet Reynard.

Dans un écrin de verdure, Malaucène, résidence d'été des Papes d'Avignon, c'est son église, ses chapelles romanes, ses fontaines et lavoirs, son vieux village et ses remparts. Versant difficile malgré quelques faux-plats qui ne plaisent pas forcément à tout le monde. Longue ligne droite de plus de 1 km, qui n'en finit plus, avec un fort pourcentage, un peu avant le Mont Serein.

La traversée du Massif des Cèdres est la récompense de la dure journée: pas de voitures, pas de piétons, le calme absolu. Le cycliste peut mesurer sa solitude et apercevoir furtivement à deux reprises le sommet du géant.
Commencer par la route de Bédoin sur 9 km. Tourner à gauche dans le Massif des Cèdres (début de la route forestière). Panneau de sens interdit, sauf riverains. Continuer sur 11 km (route en mauvais état) et rejoindre la route de Malaucène, à 1.5 km au-dessus du Mont Serein. Continuer jusqu'au sommet.

Au pays des grands espaces, on découvre en circulant sur les petites routes bordées de lavande, les produits du terroir, le patrimoine roman, le charme et le climat des hauts plateaux. Versant le moins difficile avec départ de Sault à une altitude suffisamment élevée.


Routes

Altitude de départ
max 760 m - Sault
min 290 m - Bédoin/Route forestière
Altitude d'arrivée
1912 m
Longueur
max 25.8 km - Sault
min 21.2 km - Malaucène
Dénivellation
max 1620 m - Bédoin/Route forestière
min 1210 m - Sault
Pente moyenne
max 7.5 % - Bédoin/Malaucène
min 4.7 % - Sault
Pente maximale
max 14.0 % - Malaucène
min 12.5 % - Bédoin/Route forestière/Sault



↑ Top